Partage d'Evénements Indésirables

L’apprentissage fondé sur des EI devrait devenir une partie dominante de l’éducation et de la formation en matière de sécurité des patients. Il y a beaucoup à apprendre des cas individuels. L’objectif premier d’un système d’analyse et de partage des EI est l’amélioration de la sécurité des patients grâce aux leçons tirées des incidents et des erreurs commises. Le partage des EI n’a de sens que s’il est suivi d’une analyse des données et si les professionnels impliqués dans l’incident et tous ceux qui pourraient en tirer des leçons obtiennent un retour d’information.

La PAQS joue un rôle d’intermédiaire, indépendant de toute autorité habilitée à sanctionner l’auteur de la notification ou l’organisation ayant des intérêts dans l’issue du dossier.

 
La définition d'un événement indésirable que la PAQS utilise est celle développée par le SPF Santé publique. Dans sa note d'accompagnement « Enquête sur le système de gestion de la sécurité 2015 », le SPF Santé publique définit un incident comme « un événement survenant d'une manière imprévue durant le processus de soins et qui a provoqué un dommage pour le patient ou pourrait (encore) le provoquer ». Le presque incident est lui définit comme « un événement survenant d'une manière imprévue durant le processus de soins qui aurait pu provoquer des dommages pour le patient, mais qui a été détecté et corrigé avant qu'il ne se produise ».
 
 

Vous souhaitez partager un événement indésirables ? Contactez Ana van Innis, analuisa.vaninnis@paqs.be 

Retrouvez les partages d'événements indésirables déjà publiés ici !