5 ans pour sauver des vies : où en est-on ?

02/01/2018

5 ans : le projet est maintenant entré dans la phase de mise en application.

Si le début d’année a été consacré à la mise en place des bases du projet avec la signature des COMPACTS entre les institutions et la PAQS, la seconde partie d’année a été mise à profit pour définir les actions à lancer dans les hôpitaux participants.
 

Six thématiques ont été décortiquées afin de choisir six objectifs mesurables et ambitieux qui seront implémentés sur le terrain au niveau des unités pilotes choisies pour le projet 5 ans.
Afin d’atteindre ces objectifs, les participants ont sélectionné parmi des change packages construits à partir de la littérature, les actions prioritaires qui doivent exister pour changer les pratiques.

C’est maintenant aux équipes de terrain de mettre en place ces actions.
Pour les aider dans cette mission, une première formation a été organisée sur le thème du Story Telling par Philippe Leman de Pilgrim Support. Cette formation aidera les coordinateurs de projets à impliquer et sensibiliser le personnel autour des thématiques du projet 5 ans. La réunion de décembre sera consacrée au rapportage des premières mesures et à l’évaluation des processus de collecte afin de préparer la mise en place des premières actions qui doivent mener à la poursuite des objectifs fixés.

Les change packages

Un élément fondamental du modèle du Collaboratif d’amélioration (IHI) est l’élaboration et la mise en place des change packages qui reprennent l’ensemble des changements à mettre en œuvre tant au niveau des processus que de l’organisation. Toutes les institutions participantes vont les tester et les implémenter simultanément. Ces interventions sont fondées sur la meilleure preuve existante (exemple : revues de littérature, recherches scientifiques, avis experts et/ou expériences bien documentées) et elles sont considérées comme essentielles pour produire les résultats d’amélioration attendus au sein du collaboratif.

Les mesures

La science de l’amélioration utilise des données simples, collectées en routine dans l’unité pilote. Le temps joue le rôle d’un professeur qui permet d’apprendre des variations observées dans les données. Les équipes utiliseront le Run Chart et le Control Chart afin d’évaluer la performance de leur système et pour identifier des signaux d’un changement au travers des variations non aléatoires qui se produisent dans leurs données.

Ils en parlent ...

Les Hôpitaux Iris Sud se sont engagés dans le programme 5 ans. Le lien et l’impact du programme avec la qualité et la sécurité sont des éléments importants qui ont contribué à justifier notre participation dans ce projet ambitieux afin de continuer à nous améliorer dans les 5 thèmes du programme. La PAQS apporte un support méthodologique et des formations directement en lien avec les thématiques du projet. Les références, les bonnes idées, les facteurs clés du succès qui en ressortent sont très instructifs.
A cela s'ajoutent les échanges importants et constructifs entre les hôpitaux participants, qui enrichissent encore plus le projet.
L’aspect think big, act small, nous permettra certainement d’améliorer grandement d'ici 2021 la sécurité des patients tout en accompagnant le changement progressif.
Au final c’est un très beau projet de co-construction entre la PAQS et les hôpitaux qui s’y sont engagés pour améliorer la qualité et la sécurité des soins aux patients.

Geoffroy BERCKMANS
Coordinateur Qualité et Sécurité des Soins aux Patients
Hôpitaux Iris Sud

Ces dernières années, les institutions psychiatriques, dont le CNP Saint-Martin, s’inscrivent dans un vaste mouvement de réforme. Réorganisation des soins, développement de partenariats avec des services issus de la cité, promotion de l’autonomie des bénéficiaires, sont autant d’axes de travail prioritaires que d’attentes sociales de la part des usagers et des familles. Dans ce contexte, le projet 5 ans pour sauver des vies rejoint cette dynamique de réforme et constitue une occasion de mobilisation institutionnelle : la transmission sécure, précise et utile d’informations relatives aux patients, la prévention de la violence sur le lieu du travail, sont ainsi des thèmes remis sur le métier dans un dialogue avec d’autres institutions encore, et avec l’appui méthodologique de la PAQS.

Bénédicte DE VILLERS
Chargée de recherches et de projets
Coordinatrice locale pour la qualité des soins et la sécurité des patients
CNP  Saint-Martin

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation ainsi que l’utilisation de cookies.