Le besoin d'une culture de changement en MR/MRS pour améliorer la sécurité

Titre original : Organizational readiness to change as a leverage point for improving safety: a national nursing home survey
Journal : BMC Health Services Research
Auteurs : Quach ED, Kazis LE, Zhao S, Ni P, Clark VA, McDannold SE, Hartmann CW
Date de publication : août 2021

Dans les maisons de repos et de soins (MR/MRS), malgré les efforts d’amélioration, des évènements indésirables évitables liés à la sécurité se produisent et entraînent la morbidité et la mortalité des résidents. Selon les études récentes sur les évènements indésirables ou dommages signalés en MR/MRS, plus de la moitié de ceux-ci sont évitables. Parmi les évènements indésirables évitables les plus courants et les plus signalés publiquement figurent les plaies de pression, les infections liées aux soins de santé, des fractures et traumatismes crânien.

De plus en plus la recherche met en avant le potentiel que représente le développement d'une culture de sécurité pour améliorer la sécurité des résidents. La culture de sécurité peut être définie comme des normes comportementales parmi le personnel qui guident toutes les actions au sein de l'institution. Les interventions pour développer une culture de sécurité sont, par exemple, la formation des équipes ou les tours de sécurité (au cours desquels les leaders participent avec le personnel de première ligne à des discussions sur la sécurité). A ce jour, ce type d'activités est encore rare dans les MR/MRS, peut-être parce qu'elles ne sont pas encore être prêtes à changer ou parce que ces activités dépendent de facteurs contextuels organisationnels tels que la taille de l'institution, la dotation de professionnels (de terrain et management), les moyens de communication internes ainsi que l’infrastructure.

La préparation organisationnelle au changement fait référence à la préparation psychologique et comportementale d’une organisation au changement et à l’ouverture au changement parmi le personnel et les gestionnaires. Dans le cadre de cette étude, une enquête transversale a été réalisée auprès de 56 MR/MRS (sur 132) aux États-Unis à l’aide de deux instruments d’enquête validés. Le premier étant le Employee Survey of Attitudes about Resident Safety qui évalue sept dimensions de la culture de sécurité : priorités de sécurité (priorisation des processus de sécurité), engagement du leader envers la sécurité (exemple : disponibilité du leader à discuter de la sécurité des résidents), l’engagement de la haute direction à l’égard de la sécurité (connaissances des cadres supérieurs sur la sécurité des résidents), les attitudes en matière de sécurité (se sentir responsable des problèmes de sécurité des résidents), la sécurité environnementale (dangers physiques), les interactions entre collègues à propos de la sécurité (travail en équipe autour de la sécurité) et une note d'appréciation globale de l'institution (volonté de recommander la maison à des proches). La deuxième enquête portait sur l’évaluation de l’état de préparation organisationnelle au changement avec comme première dimension l'aspect psychologique (ouverture au changement parmi les leaders et le personnel) et comme seconde dimension les comportements (responsabilisation du personnel par la direction, collecte d’informations et feed-back aux employés, et allocation des ressources du système pour le changement).

Sur les 1.397 réponses reçues, les chercheurs ont pu mettre en avant que la préparation organisationnelle au changement (culture du changement) était liée aux dimensions de la culture de sécurité axées sur les collègues, superviseurs et cadres supérieurs. Ceci souligne que la volonté de changer à plusieurs niveaux organisationnels (entre pairs, entre superviseurs et personnel, et entre gestionnaires) est un aspect requis pour l’amélioration de la culture de sécurité en général. Ainsi, les dimensions de l’état de préparation – l’ouverture du leadership et du personnel et l’échange d’informations entre eux – peuvent constituer les bases du succès des interventions visant à développer une culture de sécurité et, à terme, prévenir les évènements indésirables.

Les chercheurs concluent qu'avant de développer des actions de mise en place d'une culture de sécurité, il est nécessaire de préparer les équipes au changement et d'instaurer une culture du changement. Les membres du personnel désireux de changer ont besoin de compétences ou de connaissances adéquates pour apporter des changements liés à la sécurité. Lorsque les membres du personnel perçoivent de réels problèmes de sécurité et proposent des solutions appropriées et réalisables, qui sont appuyées par des dirigeants soutenant le changement, ils peuvent alors adopter de nouveaux comportements pour mettre la solution en pratique. Les initiatives visant à renforcer la culture de sécurité dans les MR/MRS pourraient donc avoir plus de chances de réussir et éventuellement accroître la sécurité des résidents si elles s’attaquent d’abord à la préparation du personnel au changement.

Thématique 1 : Maison de repos

Thématique 2 : Culture sécurité

Catégorie : Article de recherche

Période : septembre 2021

Langue : Anglais


Le lien vers l'article ne fonctionne pas ? Signalez-le-nous à l'adresse contact@paqs.be

En visitant, utilisant ce site web et en prenant contact avec le responsable du traitement, vous consentez expressément à ce que nous recueillions et traitions, selon les modalités et principes décrits dans nos politiques de confidentialité, vos données à caractère personnel ainsi qu'à l’utilisation de cookies.