Indicateurs Qualité

Fin 2014, le conseil d’administration de la PAQS s’était prononcé en faveur du développement d’un set commun d’indicateurs destiné à comparer les pratiques, à susciter le débat et susceptible de soutenir des démarches d’amélioration continue. En septembre 2015, 12 experts ont été choisis pour réaliser un travail préparatoire de définition d’un set commun d’indicateurs. 

Le processus d’identification et de définition des indicateurs a débuté en janvier 2016. La PAQS a suivi le travail en prenant en charge l’organisation des rencontres et l’animation des discussions. Le groupe d’experts s’est réuni à sept reprises entre janvier 2016 et mai 2017 pour faire émerger les définitions d’un set d’indicateurs commun aux hôpitaux bruxellois et wallons. 

Début 2017, un appel à candidature pour tester le set commun d’indicateurs a été lancé aux hôpitaux bruxellois et wallons. La PAQS a organisé quatre phases de test des indicateurs avec des représentants de 22 institutions hospitalières volontaires et des experts d’organisations impliquées dans la production des indicateurs. Ces échanges ont débouché sur la production de recommandations d’utilisation et d’interprétation pour l'analyse des résultats. Il s’agit d’une « grille de lecture » pour comprendre d’éventuelles différences inhérentes aux spécificités institutionnelles.

Suite à la remise du rapport final destiné aux autorités bruxelloises et wallonnes, il est nécessaire de s’interroger sur la suite à donner à ce travail. L’objectif poursuivi est de promouvoir une utilisation optimale des indicateurs pour améliorer la qualité des soins. Il est important de continuer à promouvoir une utilisation interne des indicateurs destinée à suivre les démarches d’amélioration continue. Parallèlement, certains indicateurs doivent faire l'objet d'une validation externe pour assurer une fiabilité et une validité nécessaires pour une publication et une comparaison des résultats. La prochaine étape est de définir l’implication et les rôles des différents parties prenantes au projet.  

Enfin, il faut donner l’opportunité d’élargir le set et de le spécialiser sur un certain nombre de pathologies ou thématiques. Cela permettra d’avoir une vision la plus exhaustive possible de la qualité des soins afin d’agir au mieux sur celle-ci.